Vous êtes ici :

Mot du Maire

La commune dont vous allez découvrir les contours via ce portail internet m’a attiré il y a quelques années et après y avoir posé mes valises, j’y ai pris racine.

Je vous la présente en quelques lignes qui ne remplaceront pas une visite sur le terrain que je vous encourage à faire.

Sérigné avec ses 1043 habitants s’étend sur 1869 ha en frontière entre plaine et bocage, parmi les céréales, bovins et forêts, avec une variation d’altitude allant de 11 à 98 m.

Cette commune rurale se situe à 5 km au nord-ouest de Fontenay le Comte, ville «renaissance» d’art et d’histoire, sous préfecture du Sud Vendée et ancienne capitale du Bas-Poitou, entre le littoral maritime, le marais poitevin et le massif forestier.

Sérigné fait partie du canton de l’Hermenault, composé de 12 communes représentant 9411 habitants et a décidé dès 1965 d’adhérer au district de Fontenay le Comte, devenu par la suite Communauté de Communes du Pays de Fontenay le Comte, regroupant ainsi aujourd’hui 20 communes avec 32193 habitants.

Sérigné semble tirer son nom de ses ressources agraires durant l’antiquité et notamment du mot latin «serum» qui veut dire «petit lait».

Puisant plus récemment dans un autre secteur de l’agriculture, Valentin Rousseau dans «le vignoble vendéen au 19ème siècle» précisait que Sérigné détenait le record départemental de surface de vignes avec 332 ha soit 1/5ème de son territoire, mais le phylloxera a porté un coup fatal à l’essor de la viticulture en 1890.

Il subsiste aujourd’hui encore quelques fiefs exposés sur les flancs des coteaux ensoleillés et le savoir-faire de nos aînés pour vinifier le jus de raisin, dont le nectar est à consommer bien entendu avec modération.

En venant de Fontenay le Comte par la Route Départementale 23, vous apercevrez après la salle polyvalente boisée de feuillus locaux datant de 1994 et à l’entrée du bourg, tout d’abord des restes de moulins à vent (il y en a eu jusqu’à 14 sur Sérigné), puis en continuant vers le centre bourg sur une voie récemment aménagée, vous verrez sur votre droite le groupe scolaire «les piérides» inauguré en 2011, ensemble rénové de 4 classes, avec son préau futuriste, son restaurant scolaire et une garderie périscolaire.

Juste après, vous trouverez un bâtiment plus cossu datant de 1905 qui abritait jadis un logement de fonction et en annexe l’école de filles, immeuble fraîchement restauré, accueillant maintenant la nouvelle mairie et où l’architecture mélange allègrement l’ancien et le contemporain.

Vous pourrez vous stationner sur le parking surplombant le bourg et contempler son panorama, au-dessus d’un petit complexe sportif avec ses 2 courts de tennis.

Un peu plus loin, au centre du bourg, vous découvrirez une jolie église romane en pierres de pays dont le porche remonte au XIIème siècle et son clocher carré du XIVème, édifice inscrit à l’inventaire des monuments historiques et dont vous pourrez visiter le mobilier intérieur tout à fait remarquable.

En quittant cette rue qui porte le nom du Général Bonnaud, ancien maire de Sérigné (de 1965 jusqu’à sa mort en 1967) et officier qui a participé en 1945 à la libération de Colmar aux côtés des Généraux Du Vigier et de Lattre de Tassigny, vous emprunterez au gré de vos inspirations, diverses rues anciennes où ont  été conçus, ici un prieuré, là d’autres maisons de caractère et où s’étalent des potagers le long d’un ruisseau noyé dans sa coulée verte.

En reprenant la rue principale vers la Caillère, vous aurez sur la gauche à la sortie de l’agglomération, un terrain de football verdoyant avec divers bâtiments abritant des associations.

Le territoire de Sérigné englobe également de nombreux villages et lieux-dits où se dressent d’anciennes demeures seigneuriales ou de caractère comme:

–       le château moyenâgeux de la Girardie construit au XVIème siècle avec en face un très vieux chêne de 8 mètres de circonférence classé en 1936, unique témoin vivant d’un lointain passé.
–       la demeure de la Touche.
–       la tour de la Chauvière…

Pour mieux découvrir sa biodiversité et son patrimoine (fontaines, lavoirs, puits, ponts…) et sa carrière d’extraction de meules en grès destinées aux moulins de la région, il vous faudra chausser vos baskets,  parcourir les 2 sentiers pédestres dénommés pour l’un «circuit des meules» long de 14 km et l’autre «circuit du gué» de 11 km et y ajouter un brin de curiosité.

En plus de ses exploitations agricoles, Sérigné dispose d’une supérette, d’un salon de coiffure, d’un hôtel restaurant de 21 chambres, de plusieurs gîtes et d’entreprises artisanales.

Avec ses nombreuses associations, Sérigné offre une vitalité, une attractivité et une vraie qualité de vie.

Mes souhaits et ceux des membres du Conseil Municipal sont de continuer à améliorer, à créer et à développer les infrastructures routières, culturelles, sportives, économiques et d’habitat pour pouvoir accueillir demain de nouveaux résidents dans un contexte d’intergénérationnalité.

Le charme de ce village et l’accueil des habitants séduiront les visiteurs et contribueront, je l’espère, à attirer des jeunes avec de possibles aides municipales et départementales à la construction, des quadragénaires en mode plus traditionnel de location ou de propriété, ainsi que prochainement des seniors dans une résidence avec services dite de nouvelle génération.

Voilà pourquoi notre municipalité a choisi comme slogan «Sérigné naturellement».

Le 28 août 2012
Michel TAPON

Agenda

<< Août 2017 >>
lmmjvsd
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
Tout l'agenda